Le chocolat

A la maison nous sommes tous des fans de chocolat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPersonnellement je suis accro au nutella et je dois vous avouer que mes enfants ont été drogués au nutella en intra veineuse pendant chacune de mes grossesses. Je ne sais pas vous, mais si je prends un petit déjeuner avec du nutella (traduction il ne s’agit, dans ces cas là, plus de pain au nutella mais de nutella au pain, l’épaisseur de nutella faisant 3 fois l’épaisseur de la tartine) et bien je tiens jusqu’au repas de midi alors qu’avec tout autre petit déjeuner et bien j’ai faim (sauf en vacances ou étonnament je tiens sans problème, y aurait-il une part de psychologie?). Donc conclusion le nutella est mon ami pour aller affronter chaque matin le dur labeur.

Mais le nutella ce n’est pas bon pour la santé, c’est plein de gras, de sucre et d’huile de palme, alors pour les enfants nous avons essayé le pastador. Les gens dans le nord vous diront que c’est l’ancêtre du nutella. Mais pour le coup cela n’a rien à voir avec le nutella. Il s’agit d’une pâte à tartiner au chocolat noir, composée exclusivement de chocolat noir. Pas d’huile de palme dedans et vu le fort goût en chocolat noir on ne peut pas mettre 3 fois l’épaisseur de la tartine en pastador. C’est bon, très très différent du pastador et vite écoeurant (ce qui peut toutefois être un avantage). Nous essayons donc d’orienter plutôt les enfants sur le pastador le week-end (en semaine ce sont les tartines de confiture), mais personnellement je n’arrive pas a me détacher du nutella. Par contre ce n’est que le matin et jamais à la petite cuillère (on a des principes ou on n’en n’a pas). Du coup pour les petites fringales cholocatés du soir il y a le côte d’or !!
Le meilleur côte d’or c’est le chocolat au lait au biscuit, il est à se damner !!!!!

Lorsque j’allaitais (et avec la fatigue aussi à mon avis qui aidait pas mal) j’étais complétement accro au chocolat sous toute ses formes, alors autant vous dire qu’allaiter ne m’a pas aidé à perdre mes kilos de grossesse. Et lorsque j’ai arrêté, mes fringales chocolatesques se sont finies, aussi vite qu’elles étaient arrivées.

Conclusion générale, suite à une longue étude de mon expérience personnelle  (comment cela ce n’est pas très objectif ???) :

  • sans chocolat on serait malheureux
  • le chocolat quand même c’est super bon
  • quand ça va mal mange du chocolat
Ce contenu a été publié dans Anecdote, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le chocolat

  1. Tib dit :

    Ou alors il faut s’installer de l’autre côté de l’Atlantique, où le chocolat est, dans l’immense majorité des cas, infâme.
    Hélas le nutella et le chocolat milka y sont présents, et la frustration générée par l’absence de bon chocolat entraine une addiction qui lui est tout aussi proportionnelle.
    Résultat : ma petite cuillère passe plus de temps dans le pot de Nutella que dans son tiroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 + = 46